Qualification des Irlandais pour l'Euro 2016 en France

L’Irlande à l’Euro 2016, une qualification litigieuse ?

Le 16 novembre, l’Irlande affrontait à domicile la Bosnie dans le cadre des matches de repêchage pour l’Euro 2016. Après un bon match nul 1 partout à Zenica, les Irlandais étaient en ballotage favorable et grâce à un arbitrage bienveillant (vous diront les Bosniaques), ils ont réussi à se qualifier pour l’Euro 2016 en France. Alors cette qualification est-elle un hold-up à l’irlandaise ou une juste réparation après son élimination lors de la course au Mondial 2010 ?

Rappel des faits

16 novembre 2015, 23e minute de jeu à l’Aviva Stadium de Dublin devant 51 000 spectateurs : Björn Kuipers, arbitre de la rencontre, siffle un penalty en faveur des Irlandais. Sur un centre puissant de l’ailier Hendrick, le défenseur Zukanovic prend le ballon de plein fouet, précisément sur sa main qui toutefois n’est absolument pas décollée de son corps. La règle est de considérer que la main n’allant pas en direction du ballon, le joueur ne cherchant pas à faire action de jeu volontaire, il n’y a donc pas penalty. Or l’arbitre a sifflé, offrant à la sélection irlandaise une occasion en or de mener sur sa pelouse. En sanctionnant injustement le défenseur bosniaque, l’homme en noir a fortement obéré les chances de hommes de Mehmet Bazdarevic de se qualifier pour l’Euro 2016.

18 novembre 2009 : à la 102e minute au Stade de France devant un public médusé : coup franc de Malouda qui propulse le ballon dans la surface de réparation adversaire. Thierry Henri contrôle alors du bras puis de la main et glisse la balle à Gallas qui crucifie d’une tête à bout portant le gardien irlandais. A ce moment là, la France était menée à domicile 1 à 0 et redoutait la séance des tirs au but. Main volontaire, main indéniable qui propulse l’Equipe de Domenech au Mondial 2010, pour le résultat que l’on connait tous. Bien mal acquis ne profite jamais dit-on…

Alors ce penalty imaginaire du 16 novembre est-il une compensation offerte en 2015 à l’Irlande, pour la remercier d’avoir abandonné ses poursuites ? Rappelons en effet que d’après les déclarations de John Delaney, président de la Fédération irlandaise de football, la FIFA a payé pour étouffer l’affaire. Quoi qu’il en soit, les Irlandais peuvent aujourd’hui savourer leur qualification pour l’Euro 2016 !

Walters, l’homme du match

Si l’arbitre est passé à côté de son match, notamment en laissant sur la pelouse (maigre compensation pour les Bosniaques) Emir Spahic, le joueur de Hambourg auteur de vilains tacles et d’une prestation décevante, Jonathan Walters fait figure de héros national. Absent lors du match en Bosnie, celui-ci s’est rattrapé en inscrivant un doublé ! Après son premier but sur penalty, il a doublé la mise par une superbe reprise de volée, sur un coup franc tiré par Brady.

L’ailier droit de l’équipe de Stoke City, qui évolue en Premier League, a encore une nouvelle fois fait parler son talent ; espérons pour l’équipe d’Irlande, qui ne bénéficiera de la clémence systématique des arbitres, que son joueur vedette saura aussi trouver le chemin des filets en France entre le 10 juin et le 10 juillet 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *