Ronaldo ouvre le score face au Pays de galles

Incroyable mais vrai : le Portugal en finale

Sans n’avoir jamais gagné le moindre match dans le temps réglementaire, les Portugais se retrouvaient pourtant en demi-finale de l’Euro 2016. 3e de la poule F, où ils n’avaient fait mieux que 3 matches nuls consécutifs, ils avaient ensuite arraché la victoire à l’extrême fin des prolongations face aux Croates, avant de se défaire aux penalties des Polonais. A l’inverse, les Gallois avaient terminé à la 1e place du groupe B, puis éliminé l’Irlande du Nord en huitième et surtout les Belges en quart de finale, sur le score de 3 à 1. Avec l’élimination prématurée de l’Angleterre, ils espéraient porter haut les couleurs britanniques dans cette phase finale de l’Euro 2016.

Une première période à la portugaise

Devant des Gallois plus limités techniquement, on s’imaginait voir les Portugais dominer et surtout pratiquer un football rapide, fluide, à même de déséquilibrer leurs adversaires, qui misaient principalement sur leur bonne défense collective et une tactique simple, procédant par de longues relances sur leur attaquant vedette Gareth Bale. A l’inverse, les Portugais balbutiaient de nouveau leur football, suscitant la colère et l’agacement de Cristiano Ronaldo reprochant à ses coéquipiers de ne pas assez accélérer le jeu. Le joueur madrilène, qui n’avait pas pour l’instant été à la hauteur de sa réputation, essayait de faire réagir, en vain, ses partenaires.

Les 45 premières minutes, poussives, ne donnaient pas au public du Grand Stade de Lyon l’occasion de frissoner : une frappe lointaine de Bale alertait bien Rui Patricio à la 20e minute, tandis que côté lusitanien, une tête de Ronaldo à la 44e minute, sur un centre d’Adrien Silva, passait à côté du cadre… Bref, un pauvre spectacle pour un match fermé : l’enjeu, une place en finale, prenait certainement le dessus en dépit des multiples talents individuels présents sur la pelouse.

CR7 débloqueur de situation

Critiqué par certains commentateurs, lui reprochant d’être plus top model que footballeur, Ronaldo avait du mal, en raison de ses performances décevantes à l’exception d’un match réussi face à la Hongrie, à faire taire les critiques. Conscient de la dépendance de ses coéquipiers à son talent, CR7 a enfin montré l’étendue de ses qualités en deuxième période et prouvé que le ballon d’or, passé et peut-être à venir, savait se transcender dans les grandes occasions.

A la 50e minute, grâce à une combinaison sur corner, Guerreiro centrait parfaitement dans la surface . A la retombée du ballon, Cristiano Ronaldo surgissait devant le défenseur gallois Chester pour expédier le ballon de la tête sous la transversale. Au passage, on aura remarqué l’excellente détente de l’attaquant et son timing parfait sur sa troisième réallisation, qui le place à un but d’écart avec Griezmann au classement des meilleurs buteurs de l’Euro 2016. Ouvrant le score, Ronaldo libérait ses coéquipiers et poussait les Gallois à se découvrir pour tenter d’égaliser. 3 minutes plus tard, Ronaldo, très actif à l’approche des 22 m adverses, voyait sa frappe déviée au final détournée dans le but gallois par Nani. En quelques instants, les Portugais avaient fait le break et condamnaient les Gallois à l’exploit : remonter deux buts en moins de 40 minutes.

En dépit de velléités offensives et de grosses prises de risque, les joueurs britanniques ne firent jamais trembler la défense ou les filets adverses et s’inclinaient donc face à l’Equipe du Portugal qui avait, le temps de la seconde période, retrouvé sa star et son football alléchant.

En finale, ils combatteront soit les Bleus, soit les Allemands qui s’affrontent ce soir, jeudi 7 juillet 2016, au Stade Vélodrome et voudront à tout prix faire oublier leur défaite en finale de l’Euro 2004 au Portugal face à la Grèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *